Labels

Un regard extérieur

Les labels ne sont pas un aboutissement. Ils restent cependant essentiels pour attester et valider une démarche globale. Ils représentent un standard minimum, attesté par un tiers. Ils sont un contrôle a minima, une étape et non une fin en soi. Les labels forment une base à partir de laquelle l’équipe Veja continue de travailler. Par ailleurs, la législation française évolue petit à petit vers une harmonisation des informations environnementales des produits de consommation. En 2012, Veja a participé à l’expérimentation sur l’affichage environnemental organisée par le Ministère de l’Ecologie.

Un commerce plus juste

En avril 2009, l’association de producteurs de coton agroécologique ADEC a reçu le certificat de conformité aux critères de commerce équitable FLO / Max Havelaar. Label de commerce équitable très connu, parfois décrié, Max Havelaar / Fairtrade est une association qui garantit le respect des principes du commerce équitable. La labellisation requiert un audit complet de la filière (coton pour Veja), depuis la récolte du coton dans le Ceara, jusqu’au siège parisien en passant par la confection de la toile et l’assemblage de la basket. Cet audit est réalisé par l’organisme certificateur FLO-cert. Ce label est un standard minimum et une vérification terrain du travail réalisé depuis le début de Veja. Veja est entré dans ce processus de labellisation voilà 8 ans.

Ce label s’inscrit dans un projet social et environnemental global. Pour en savoir plus : www.maxhavelaarfrance.org

La nature au coeur de l’agriculture

Depuis 2007, Veja a initié la certification biologique du coton acheté à l’association ADEC. La norme européenne (EU) Nr.2092/91 est auditée au Brésil par l’IBD (Institut Bio Dynamique), organe de certification de référence au Brésil. 97% des producteurs de coton avec lesquels Veja travaille sont aujourd’hui certifiés. C’est un travail de fourmi effectué producteur par producteur. A partir du moment où l’agriculteur respecte les critères du label biologique, il faut 3 ans pour que la terre soit renouvelée et débarrassée de toutes traces d’intrants chimiques. Et donc obtenir ce label. Le label agriculture biologique impose la non-utilisation de produits chimiques de synthèse ainsi que le respect de la biodiversité et des cycles naturels.

La culture biologique est une garantie pour l’environnement mais aussi pour la santé des agriculteurs. Elle permet de vendre le coton à un prix supérieur à celui du marché. Elle valorise également les autres cultures du champ.

Contrairement à une pratique répandue, Veja a opté pour un système où chaque producteur est propriétaire de la certification. Tout ce qui est produit sur son champ (coton, maïs, sésame, haricot…) est donc certifié.La coordination avec l’équipe IBD est effectuée par Valdenira, une ingénieur agronome intégrée dans l’équipe Veja et membre de l’ONG ESPLAR.

Pour en savoir plus : www.ibd.com.br La filière de coton de Veja répond aux critères de l’agriculture biologique mais s’insère dans le cadre plus ambitieux de l’agroécologie.

Affichage environnemental

Veja participe au projet d’expérimentation sur l’affichage environnemental organisée par le Ministère de l’Ecologie. Les trois indicateurs retenus pour l’expérimentation prennent en compte les quantités émises tout au long du cycle de vie d’une paire de baskets.

CO2 :10,1 kg équivalents dioxyde de carbonne (Cet indicateur mesure la quantité de gaz à effet de serre émise)

Eutrophisation :0,237 kg équivalents phosphore (Cet indicateur mesure la quantité de nitrates et phosphates émise)

Ressources non renouvelables :1,1 personnes réserves (Cet indicateur mesure la quantité de ressources fossiles utilisées)

×

Nous utilisons et plaçons des cookies sur votre ordinateur pour améliorer l'expérience utilisateur sur notre site. Vous pouvez changer à tout moment vos préférences quant à l'utilisation des cookies.
Si vous ne changez pas ces préférences, nous considérons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ne montrez plus ce message