Coton

Au fil du coton Biologique

Dans le Nordeste brésilien, l’état du Ceará est marqué par d’importants écarts de richesse, un sol fragile et une très faible pluviosité. Bien loin de la monoculture des exploitations agricoles conventionnelles, le coton et les cultures vivrières y sont plantés dans un même champ,  sans engrais chimiques ni pesticides, selon les principes de l’agroécologie. Le développement agricole est associé à la protection de l’environnement, dans des exploitations à taille humaine – en moyenne un hectare.

La polyculture offre une indépendance alimentaire et une préservation de l’équilibre des terres cultivées. Le coton est intégré à la culture du maïs, du sésame et des haricots, qui constituent l’alimentation de base des producteurs.

Le coton est acheté dans le respect des principes du commerce équitable. Trois cents vingt familles vivent de l’agriculture biologique. Il est ensuite filé pour être mis en bobine et tissé pour la toile des baskets et accessoires Veja.

Une économie à échelle Humaine

Située dans le Nordeste Brésilien, ADEC (Associação de Desenvolvimento Educacional e Cultural de Tauá) est la principale association de producteurs avec laquelle Veja travaille depuis plus de 7 ans.

Organisés en association, les agriculteurs mettent en commun leurs récoltes afin de mutualiser les coûts de transformation du coton.

Traiter en direct avec ADEC permet d’établir une relation plus humaine, de réduire les intermédiaires et ainsi d’accroitre la rémunération des producteurs.

Un producteur membre d’ADEC possède une exploitation d’environ 1 hectare et produit 150 kg de coton par an. Le prix du coton plume est fixé en partenariat avec les familles. En 2013 il est de 2,45 EUR/Kg (coton certifié biologique), de 2,04 EUR/Kg (coton en conversion), soit 65% supérieur au prix du marché – indice  NYBOT. Une prime supplémentaire de 0,5 EUR est versée aux producteurs par kilos de coton. Ce prix couvre les coûts de production du coton agroécologique et permet aux producteurs de dégager un revenu raisonnable.

Une prime de commerce équitable est également versée à l’association à la fin de la récolte. Cette prime est utilisée collectivement pour améliorer la vie des producteurs sur le terrain. Entre 2007 et 2009 elle a servi à payer les labellisations biologique et équitable.

Achat coton plume par Veja :

  • 2005 : 3 tonnes
  • 2006 : 7 tonnes
  • 2007 : 13 tonnes
  • 2008 : 18 tonnes
  • 2009 : 13 tonnes
  • 2010 : 12 tonnes
  • 2011 : 24 tonnes
  • 2012 : 6 tonnes
  • 2013 : 16 tonnes
  • 2014 : 6 tonnes
  • 2015 : 15 tonnes (estimation)

Les années 2012 & 2013 ont été marquée par une grande sécheresse.

Partenariats : collaborer dans le Semi-aride brésilien

Afin d’avoir le meilleur impact social et environnemental possible, Veja cherche en permanence à travailler en partenariat avec les organisations actives dans le Nordeste, et qui accompagnent les associations de producteurs de coton :

ESPLAR

Basée à Fortaleza, dans l’Etat du Ceará, l’ONG apporte son soutien technique aux petits producteurs de coton. Elle les appuie dans la démarche agro-écologique, ainsi que pour le renforcement de leurs capacités d’organisation et de gestion. Les ingénieurs d’Esplar ont participé à l’introduction de nouvelles techniques de production, plus écologiques, comme l’utilisation du Neem pour protéger les cultures, ou encore la polyculture, qui permet d’allier indépendance alimentaire et préservation de l’équilibre des terres cultivées.

PDHC

Avec son siège à Recife, dans l’Etat du Pernambuco, le Projeto Dom Helder Câmara (PDHC) est un programme d’action décentralisée du Ministère brésilien du Développement Agricole dans la région du Nordeste.
Axé sur la lutte contre la pauvreté et le développement rural, le PDHC apporte son soutien à travers un accompagnement technique, et des activités orientées vers le concept d’adaptation des communautés locales à leur environnement, le Semi-aride du Nordeste.

Embrapa Algodão (Embrapa coton)

Originaire de Campina Grande (Etat de la Paraiba), le Centre National de Recherche sur le Coton (CNPA ou Embrapa Algodão) est l’une des entités décentralisées de l’Embrapa, Entreprise Brésilienne de Recherche Agro-pastorale (l’équivalent, en France, de l’INRA).
Il travaille à l’innovation technologique liée à la production de coton et d’autres produits, et développe ainsi de nouvelles cultures, semences ou technologiques adaptées au climat semi-aride du Nordeste, avec le meilleur impact environnemental possible et dans la perspective de participer au renforcement de l’agriculture paysanne. Il participe par exemple à la préservation des semences de coton non génétiquement modifiées.

×

Nous utilisons et plaçons des cookies sur votre ordinateur pour améliorer l'expérience utilisateur sur notre site. Vous pouvez changer à tout moment vos préférences quant à l'utilisation des cookies.
Si vous ne changez pas ces préférences, nous considérons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ne montrez plus ce message