Le récit

Comment sont fabriquées les baskets ?

VEJA veut dire regarde en brésilien, regarder au-delà des baskets, regarder comment elles sont fabriquées.

Comment sont fabriquées les VEJA ? Combien sont payés les ouvriers ? Combien gagne un producteur de coton bio ? Quels sont les produits chimiques contenus dans une paire de VEJA ? La transparence de VEJA se résume à une dizaine de questions.

map

Remonter le chemin de la production

Depuis 2004, nous fixons le prix de notre coton biologique et agroécologique en avance et en accord avec les associations de producteurs du Céara.

Le prix est totalement décorrélé du marché et de ses fluctuations, les contrats assurent donc aux producteurs une sécurité économique plus importante. Cette sécurité est renforcée par le fait qu’ils savent combien va leur rapporter le coton avant même de l’avoir planté.

Nous versons aussi une prime collective de 0,5€/kg de coton utilisée par les associations pour améliorer les conditions de travail.

Photographie réalisée par Vincent Desailly

Fleur de cotonCeará, 2016

© Photo Studio VEJA

Prix du coton acheté
par VEJA

Prix du marché

ANNÉES

PRIX
(EUROS)

En 2017, nous avons acheté notre coton en moyenne
2 fois plus cher que le prix du marché.

Nos baskets VEJA coûtent 5 fois plus cher à produire que les baskets des grandes marques. Parce que nous utilisons des matières premières équitables et bio, parce qu’elles sont plus justes économiquement pour tous les acteurs de la chaîne de production, parce que nous investissons dans la recherche et les nouvelles technologies.

Depuis la création de VEJA, toutes les baskets sont passées dans les mains des employés d’ASF.

Atelier Sans Frontières favorise l’insertion professionnelle de personnes en situation d’exclusion en leur proposant un travail adapté rémunéré, un accompagnement social personnalisé, et en élaborant un projet professionnel.

Ils réalisent la réception des baskets transportées depuis le Brésil, organisent leur stockage, préparent les commandes et les expédient dans les boutiques distribuant VEJA.

Photographie réalisée par Vincent Desailly

V-10 Black en préparation Atelier Sans Frontières, 2017

© Photo Studio VEJA

Nous avons fait deviser le coût de fabrication de notre modèle Esplar dans une usine chinoise.

Une VEJA coûterait 3 fois moins cher à produire dans cette usine.

Dans les usines de VEJA au Brésil

18,21 €

Dans une usine chinoise

5,3 €

Mais elle serait fabriquée avec des matériaux et des procédés non équitables et non écologiques

ContainersBonneuil-sur-Marne, 2009

© Photo VEJA Studio

Commerce équitable

Depuis 2004, nous appliquons sur le terrain les principes du commerce équitable. C'est à dire travailler directement avec les producteurs et réduire les intermédiaires.

Préfinancer les récoltes à hauteur de 40%, c'est à dire que le coton bio est acheté un an avant d'être transformé en basket.

Nous fixons le prix avec les familles de producteurs dans des contrats de 1 à 3 ans. Ainsi, le producteur sait combien va lui rapporter sa récolte avant même d'avoir planté la graine. Ce prix est décorrélé de celui du marché pour que les producteurs vivent dignement et réinvestissent dans leur exploitation.

La transparence,
écologie du futur ?

Labellisation bio

Tout le coton est certifié bio depuis le lancement de VEJA. Notre nouveau partenaire péruvien est aussi certifié.

Transparence chimique

Chaque année, nous vérifions l’innocuité chimique de nos baskets, c’est à dire que nous les testons pour nous assurer qu’elles ne contiennent aucun élément nocif, toxique ou polluant.

Tableau périodique des éléments de Dmitri Mendeleiev

© Photo Dmarcus100 / Wikimedia

Pour cela, nous choisissons chaque saison 10 modèles de référence de notre collection. Une paire de chaque modèle est ensuite tirée au sort pendant la production. Ces modèles tests sont ensuite démontés, et chaque composant est littéralement réduit en poudre, dans un broyeur.

Ces poudres servent à confirmer l’absence ou à mesurer la quantité de 298 composants chimiques interdits ou réglementés.

C’est ce qu’il s’est passé il y a quelques années, quand nous avons trouvé dans une de nos baskets en suède marron un produit chimique qui n'est pas interdit mais réglementé, parce qu'il peut être considéré comme un perturbateur endocrinien.

Nous n’avons pas attendu son interdiction, qui pourrait prendre des années, et comme nous avions compris que ça venait de la teinture, nous l’avons immédiatement changée. Ces tests nous aident à évoluer, à nous améliorer. Toutes nos teintures respectent les normes REACH.

Tests physiques

Tests physiques

© Photo Studio VEJA 2017

Tests chimiques

Tests chimiques

© Photo Studio VEJA 2017

Tests physiques et mécaniques

Nous testons également, dans les mêmes conditions, les propriétés mécaniques de nos chaussures.

Des mouvements répétés (flexions, frottements, etc) sont effectués par des machines sur des paires de baskets témoins tirées au hasard. On mesure ensuite l’usure de la semelle, la résistance des coutures, etc.