Chapitres

Notre site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible

Coton

Le coton bio, matière première du futur ?

Le coton biologique utilisé par VEJA est cultivé par des associations d'agriculteurs au Brésil et au Pérou qui le récoltent dans le respect de l'Homme et de l'environnement.

00:00

NOVA High Top lancée en janvier 2020, toile et doublure entièrement réalisées en coton biologique et agroécologique, dans le respect des principes du commerce équitable.

© Studio VEJA

Le coton biologique est acheté directement par VEJA selon les principes du commerce équitable.

Il est ensuite tissé pour les toiles, les lacets et les tiges utilisés dans la plupart de nos modèles VEJA.

Plus de 1052 tonnes de coton biologique achetées entre 2004 à fin 2021 au Brésil et au Pérou.

Depuis le lancement du projet VEJA en 2004, nous avons acheté près de 1052 tonnes de coton biologique et équitable directement auprès d'associations de producteurs situées dans différentes régions du Brésil et sur la côte péruvienne.

Localisation GPS des producteurs de coton

Production de coton biologique de VEJA

Les sécheresses sont fréquentes au Brésil. Entre 2012 et 2017, le Nord-Est du Brésil a subi la plus longue sécheresse de son histoire. Dans cette région, les risques de sécheresse s'élèvent à 60 % chaque saison. En 2021, en raison d'une autre sécheresse, nous avons dû utiliser 40 % de notre coton provenant du Brésil et 60 % du Pérou.

En 2021, nous avons acheté plus de 410 tonnes de coton produites par 914 familles au Brésil et au Pérou. VEJA a payé jusqu'à 50 % d'avance aux associations.

Coton biologique pendant la récolte

2018

© Charlotte Lapalus

Coton biologique acheté par VEJA

(kg par année)

Évolution du prix du coton biologique acheté par VEJA

(R$/KG par année)

Travailler en direct avec les producteurs au Brésil

La particularité de VEJA est de travailler directement avec les producteurs de coton biologique et d'acheter leur coton à un prix non corrélé au marché.

L'ADEC (Associação de Desenvolvimento Educacional e Cultural de Tauá) est l'une de nos associations de producteurs avec laquelle nous travaillons depuis plus de 18 ans dans la région du Nordeste au Brésil.

Le prix du coton est fixé à l'avance d'un commun accord avec les familles. Ainsi, les agriculteurs de l'ADEC savent déjà combien ils gagneront par kilo. Ce prix couvre les coûts de production du coton agroécologique et permet aux producteurs de gagner un revenu décent.

VEJA paie à l'avance 50 % de la récolte totale pour soutenir les communautés.

Même avec la pandémie de COVID-19, nous avions assuré aux familles que nous achèterions l'intégralité de la récolte signée dans le contrat.

Coton biologique stocké chez ADEC

© Charlotte Lapalus

Traiter en direct avec l'ADEC nous permet de supprimer les intermédiaires et donc d'augmenter les revenus des producteurs.

Cette année, VEJA paie 24,77 R$ par kilo de coton, soit près de 50 % de plus que le prix du marché. En 2021, nous avions payé 18,72 R$ par kilo de coton et 17,94 R$ en 2020.

Le prix du coton biologique est déterminé en avance avec les producteurs. VEJA établit un contrat de deux ans garantissant l'achat de leur coton bio à un prix fixé en amont. Cela leur permet d’avoir une visibilité sur les 2 ou 3 récoltes à venir et d'éviter l’un des problèmes majeurs de l’agriculture mondiale : quand un producteur plante une graine de coton, il ne sait pas combien il vendra le kilo de coton issu de cette graine.

Ces prix comprennent une prime pour les producteurs et les associations pour mettre en œuvre plus de pratiques agroécologiques et régénératives.

La certification de notre coton biologique

Tout le coton utilisé par VEJA est certifié. Le coton produit au Pérou est certifié biologique selon les normes européennes et américaines en plus de la certification GOTS.

Le coton produit au Brésil fait partie du Système brésilien de Garantie Participative : une méthode approuvée par le gouvernement dans laquelle les petits producteurs se certifient mutuellement.

Pedro Jorge

Le fondateur d’Esplar, pionnier de l’agroécologie au Brésil depuis les années 1970

© Cédric Amiot

Afin d'améliorer notre impact social et environnemental, nous travaillons avec des ONG qui apportent leur soutien aux producteurs de coton.

ESPLAR est une ONG brésilienne fondée en 1974 basée à Fortaleza, dans l'État de Ceará.

Les ingénieurs agronomes d'ESPLAR apportent un soutien technique aux producteurs de coton biologique et leur donnent des conseils sur le terrain. Ils les aident à adopter l'agroécologie et à protéger leurs récoltes.

En plantant des margousiers (ou neems) par exemple, ils ont créé une protection naturelle pour les plants de coton. L'huile extraite des fruits du margousier crée un répulsif naturel contre les insectes qui attaquent le coton.

Diaconia est une ONG brésilienne fondée en 1967. Elle intervient dans plusieurs zones urbaines et rurales pour améliorer les conditions sociales et écologiques du pays. Cette ONG apporte un soutien technique aux associations en visitant les fermes et en les informant des prix et méthodes de culture du coton biologique.

Le coton pendant la récolte

2018

© Charlotte Lapalus

Lorsque VEJA achète le coton, il est généralement livré sous la forme de grandes boules de coton.

Il est ensuite expédié dans une usine brésilienne pour être tissé.

Le coton acheté par VEJA est biologique contrairement aux teintures utilisées pour la toile. Toutefois, VEJA utilise des teintures conventionnelles qui respectent les normes de sécurité.

Après transformation, ce coton se retrouve dans la majorité des modèles VEJA.

Par exemple, la toile de notre modèle Nova High est composée à 100 % de coton biologique.

Lookbook printemps-été 2022

© Vincent Desailly

Pérou

Le coton bio pendant la récolte

Pérou, 2018

© Arthur Wollenweber

Depuis 2017, nous travaillons avec les agriculteurs de Bergman Rivera dans la région de Chincha au Pérou.

Bergman Rivera a commencé en 1986 en tant qu'entreprise pionnière dans l'agriculture biologique. Aujourd'hui, ils travaillent avec plus de 200 familles qui cultivent du coton biologique grâce à l'eau provenant des montagnes des Andes.

La province de Chincha fournit un coton ayant un impact minimal sur l'environnement : il est cueilli à la main et aucun engrais chimique ou pesticide toxique n'est utilisé.

Le coton du Pérou est certifié GOTS, ce qui garantit sa traçabilité. Il est également certifié biologique selon les normes américaines et européennes.

En savoir plus sur GOTS

Pourquoi utiliser du coton biologique ?

VEJA utilise du coton biologique équitable car la majeure partie du coton produit chaque année dans le monde provient de cultures intensives en monoculture.

A cause de l'utilisation intensive de pratiques d'irrigation et de quantités massives de polluants, l'impact environnemental de ce type d'agriculture industrielle est désastreux.

Paysage du Ceará, 2016

© Ludovic Carème

Qu'est-ce que l'agriculture régénératrice ?

L'objectif principal de l'agriculture régénératrice est d'améliorer le sol et le paysage naturel. Elle s'appuie sur des méthodes traditionnelles qui améliorent la biodiversité, gardent le carbone dans le sol et optimisent le cycle de l'eau.

Ces pratiques sont similaires à celles de l'agroécologie : elles permettent toutes deux de préserver les sols et de les rendre plus fertiles.

Le coton est biologique, mais la façon dont il est cultivé va encore plus loin.

Contrairement aux exploitations intensives de coton, le coton agroécologique est récolté dans le même champ que les cultures de subsistance, sans engrais chimiques ni pesticides.

Il est cultivé avec du maïs, du sésame, du riz, des haricots, des citrouilles et d'autres cultures. Chaque culture enrichit le sol avec des apports naturels différents.

Maria Valdenira Rodrigues

Ingénieur agronome pour VEJA

2018

© Charlotte Lapalus

Maria Valdenira Rodrigues
et Sr Chiquinho, ancien trésorier d'ADEC

Ceará, 2016

© Studio VEJA

Maria Valdenira est née dans un petit village à 180 km de Fortaleza. Fille d'agriculteurs aux revenus modestes (son père ne savait ni lire ni écrire), elle découvre l'agroécologie à l'âge de 27 ans pendant ses études d'agronomie.

Lors de la première foire du coton biologique en 2007 dans la région Nordeste du Brésil, elle rencontre Ghislain et Sébastien, les fondateurs de VEJA. Un an plus tard, ils lui demandent de superviser la certification "coton biologique" de leur coton.

Aujourd'hui, Val a sa propre équipe qui l'aide à soutenir plus de 914 familles de producteurs de coton biologique au Brésil et Pérou

Ceará, 2016

Ce journal a été rédigé par les producteurs de coton. Ils y notent leur activité quotidienne ainsi que les différents systèmes de polyculture qu'ils utilisent pour leur permettre de certifier leur coton comme biologique et agroécologique.