Chapitres

Notre site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible

Production

Fabriquer des baskets différentes

Les VEJA ont toujours été fabriquées au même endroit : l’état de Rio Grande do Sul dans le sud du Brésil. Au fil du temps, c’est un véritable partenariat qui s’est mis en place entre VEJA et l’usine d’assemblage.

00:00

Au cœur du projet

Dans les métiers de la confection et de la mode, l’usine est souvent le lieu où se cristallisent tous les dysfonctionnements de l’économie mondiale : conditions de travail précaires voire insalubres, rémunérations au rabais et peu de considérations environnementales.

Après avoir trouvé où acheter notre coton et notre caoutchouc, nous avons cherché un lieu où faire fabriquer. Le choix du Brésil était une évidence. Le pays rassemble des industries robustes avec une haute valeur ajoutée sociale.

Les ouvriers sont bien rémunérés et vivent dans des conditions normales. Rien à voir avec les pays du sud-est asiatiques qui fabriquent 95 % des baskets dans le monde.

Porto Alegre © Photo Felipe Valduga

C’est à quelques heures de Porto Alegre que VEJA fabrique ses baskets dans des usines et ateliers de fabrication où les règles de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) sont respectées. Pour garantir un travail conforme à ce que recherche VEJA, il faut prendre en compte d’autres critères, comme :

  • la proximité et la qualité des logements
  • la liberté de réunion pour défendre ses droits
  • le niveau de vie et le pouvoir d’achat
  • les avantages sociaux et la liberté d’expression des employés

Employé sur la chaîne de production

Porto Alegre, 2021

© Studio VEJA

En ce qui concerne l’usine de baskets avec qui nous travaillons depuis 2005, 40 % des salariés vivent à proximité directe de l’usine, contre 60 % dans les villes et villages avoisinants (à 47 km de distance au maximum). L’usine met à disposition un service de bus collectifs.

Ils ont tous un logement décent (électricité et eau courante) qui n’appartient pas à l’usine.
80 % d’entre eux sont syndiqués.

Les salariés de l'usine disposent de 4 semaines de congés payés par an, travaillent 40h par semaine, les horaires sont encadrés (7h30 - 16h30), et les samedis et dimanche sont chômés.

Les heures supplémentaires sont payées et un ouvrier ne travaille que 2h supplémentaires dans une même journée au maximum. Cela arrive uniquement en haute saison. De plus, une prime leur est versée en fin d’année.

Chaque employé cotise à hauteur de 7 à 11 % de son salaire à l’INSS (programme de retraite gouvernemental). En cas de licenciement ou de démission, la somme cotisée lui appartient.

Le salaire moyen des ouvriers d'usine est de 1 400 à 1 600 R$, ce qui est supérieur au salaire moyen du pays.

Un ouvrier d'usine en Chine peut travailler plus de seize heures par jour, parfois six jours par semaine. Le salaire n'est parfois que de 55 centimes de l'heure. Le salaire moyen est de 7 690 CNY par mois.

Pour mieux comprendre le salaire moyen du pays, consultez le site web suivant :

Wage indicator : R$ 1 050 à R$ 1 430 par personne.

Trading economics : R$ 1 390 au Brésil.

La Fondation WageIndicator a été créée en 2001 pour contribuer à un marché du travail plus transparent pour les travailleurs et les employeurs. Elle aide les travailleurs individuels à obtenir un accès équitable aux informations sur le marché du travail et aide les employeurs à se conformer aux lois nationales sur le travail.

Trading Economics fournit à ses utilisateurs des informations précises pour 196 pays, y compris des données historiques et des prévisions basées sur des sources officielles.

Porto Alegre, 2021

© Studio VEJA

Semelles vulcanisées

© Studio VEJA

Toujours chercher à faire mieux

VEJA pousse ses fournisseurs à toujours plus de transparence. VEJA exige des audits sociaux et tests chimiques récurrents de l'usine de production.

Chaque année, nous menons un audit social afin de vérifier que nos usines respectent nos valeurs et critères, et d’identifier les points sur lesquels nous pouvons encore nous améliorer.

Boîte en carton adaptée à la taille de la basket

Log'ins, 2020

© Studio VEJA

À l’issue de cet audit, un plan d’action correctif est proposé pour améliorer les quelques points identifiés.

Chacun de nos prestataires signe la charte de qualité VEJA qu’il s’engage à respecter.

Depuis 2005, nous produisons des boîtes en carton avec un kraft naturel.

Nous limitons l'utilisation d'encre et d'impression pour réduire leur impact et garantir leur recyclabilité.

Les boîtes à chaussures VEJA sont fabriquées en moyenne à partir de 60 % de carton recyclé. Le reste provient de matériaux vierges certifiés FSC.

La taille des boîtes à chaussures est optimisée pour réduire l'utilisation de matériaux.

VEJA propose 12 tailles de boîtes différentes afin d'éviter une utilisation excessive de ressources.

L'emballage que nous utilisons pour expédier les chaussures aux clients de notre e-shop est composé à 80 % de plastique recyclé.

Nous recherchons des options plus durables pour utiliser des emballages 100 % sans plastique.

VEJA travaille avec la même usine depuis 2013.

Suite à la croissance naturelle de l'entreprise et au lancement de la gamme running, il a été indispensable d'entamer une collaboration avec de nouvelles usines.

En 2020, environ 60 % de notre volume total a été produit par l'usine avec laquelle nous travaillons depuis 2013.

Près de 30 % de la production a été effectuée par une autre usine avec laquelle nous avons commencé à travailler en 2018.

Pour notre gamme running, nous avons commencé à travailler avec deux nouvelles usines en 2019 et 2020.

Toutes les usines VEJA sont situées au Brésil, un pays qui dispose d'un droit du travail strict pour les ouvriers.

Usine gamme running

Brésil, 2018

© Studio VEJA